démordre / faire les choses à 33% / faire comme si... / faire semblant / cheveux / oublier des choses / ping-pong / chaise / étagère / 13 mm de large / volume / bizarre / livres / j'aime pas / hello !!
Fr  En /  Info 

 

A La Haye il y a quelques années, j’ai voulu acheter un paquet de chewing-gum.

Je vais dans l’épicerie la plus proche. Le paquet est à 1€ et j’ai seulement 0.98€ sur moi. Après m'être renseigné dans le quartier, j'apprend que le distributeur de billets le plus proche est à la gare, à environ 15 minutes à pied.

Ça me prend 20 minutes pour y aller je crois. A la gare, je retire de l’argent au guichet automatique. Il y a aussi un kiosque à journaux qui vend les même chewing-gums qu’à l'épicerie, mais ils sont à 0.95€.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai l'habitude de me coiffer avec une sorte de mèche montante de gauche à droite. Et ce depuis pas mal de temps. Plusieurs années peut être.

Auourd'hui j'ai été faire des photos d'identités, et ai remarqué que la photo était inversée gauche droite. Je me trouvais moins beau comme ça. Je pense que c'est due à cette mèche qui passe d'ascendante (dans la vrai vie) à descendante (sur la photo). Ca casse la dynamique optimiste de mon image.

Je me suis dit dans un premier temps qu'ils (les fabriquans de photomoatons) était con d'inverser les images. J'ai compris un petit peu après que la photo correspond bien à la réalité, à ce que voient tout le monde sauf moi, et que c'est mon image dans le miroir qui est inversée gauche droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En bas de chez moi, les trottoirs ne sont pas larges.

Aujourd'hui il y avait une échelle appuyé contre le mur à quelques mètres de ma porte. Elle prenait appuis au bord du trottoir et du coup obligeait à passer dessous pour qui voulait rester sur le trottoir.
J'ai hésité un peu et suis passé dessous. Je ne suis pas assez supersticieux pour faire ce mini détour par la route.

Quelques minutes après, à la caisse d'un supermarché, le caissier se trompe et me fait gagner 10€.

Finalement passer sous l'échelle m'a porté chance alors. Peut être que le phénomène est inversé chez moi. En tout cas j'ai pas envie de re-passer sous cette échèlle, j'aurais l'impression d'anuler le sort positif qui m'est tombé dessus lors du 1er passage. D'ailleurs au retour je m'aprête à marcher sur la route. Un taxi est arrêté à hauteur de ma porte (et de l'échèle) me laissant disons 1 mètre de route pour passer. Un tout petit peu avant d'arriver à la hauteure de l'échèle et du taxi, un scooteur se faufil dans ce 1m et m'oblige à remonter sur le trottoir et passer sous l'échèle.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ca c'est un truc qui m'est resté de la table de ping-pong après recollage de tous les bouts. alors que comme on peut le voir (ici) rien ne semble manquer.



Il y a une explication bien rationnelle à tout ça, mais j'ai mis du temps à la trouver (c'est mon père qui l'a trouvée en faite).

Pendant tout ce temps j'étais confronté à une choses très étrange.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1/4/2014
2/4/2014
5/4/2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

~

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En novembre 2013 à Vilnius j'ai rencontré une certainne Marija dans un bar. On c'est bien entendu et on est allé chez elle. Le lendemain, j'avais pas mes lentilles et voyais donc floue. Il a fallu que je parte un peu en catastrophe parce que des gens venaient faire des travaux chez elle. On ne c'est plus revu ensuite.

3 mois plus tard lors d'un autre séjours très court à Vilnius, je rencontre une autre fille dans le même bar. On vas ensuite dans un autre bar puis vu qu'on s'entendait bien aussi on a été chez elle. Sur le chemin je lui dit que je connais déjà cette rue, que je suis déjà passé par là. You know Vilnius very well. Not so much but I went on this street allready before. On continue et arrive à un carrefour où se sentiment de déjà vu persiste. Je l'exprime d'une manière ou d'une autre. Juste après est une place avec un œuf géant en guise de sculpture. Je lui demande un peu pour rire si c'est « par là » indiquant la diagonale de la place. Pour info, c'est la direction prise 3 mois avant avec cette autre fille. Elle dit quest'ce que ça peu faire, mais oui c'est par là. Je commence à trouver ça étrange. Je ne me suis pas beaucoup baladé à Vilnius, y suis resté quelques jours (10?) et suis pas non plus rentré avec beaucoup de filles. C'est quand même un drôle de hasard. La réalité qui se fabrique au fur et à mesure sous mes yeux correspond à celle enregistrée dans ma mémoire il y a 3 mois. Un peu excité par le jeu, je lui dit une fois dans la rue suivante, « et là c'est dans la petite rue à droite ? » Là elle commence à changer de comportement. Prend un peu ces distance ou est pas très à l'aise. Je ne me souviens plus si c'est avant où après qu'on ait évoqué que j'avais eu une affaire dans une de ces rues. Mais en tout cas, à ce moment elle avait compris que j'avais eu une affaire avec qq un dans cette petite rue à droite. Elle connais quelqu'un qui habite dans cette rue. Je lui dit que son prénom commence par M. A ce moment elle prend ces distances en marchant plus vite que moi et à dire que non, c'est pas possible, qu'elle ne peu pas coucher avec moi. Elle rencontre à ce moment 2 personne qu'elle connais, avec qui elle parle une ou 2 minutes. Juste après elle m'explique que c'est sa meilleur amie (et voisine) qui habite là, qu'elle ne peu pas coucher avec qq un qui a couché avec sa meilleur amie. Elle me demande : c'est toi qui n'avait pas tes lentilles le matin, qui ne voyais rien ? Et qui a du partir parce que des gens venais faire des travaux ? Ca m'a fait très très bizare. J'ai compris un peu plus tard qu'elle à pu m'identifier à l'histoire que lui à racontée sa copine parce que je suis français (et/ou artiste). Mais sur le coup c'était l'instant le plus étrange. On est reparti boire un verre dans le bar pour nous remettre de nos émotions.